Notre Eglise
Présentation
Notre vision
Les responsables
Historique
Les évangéliques
Les Assemblées de Dieu
Dossier de presse
Les événements
Nos Activités
Vecteur Vie (Jeunes)
Activités sociales
Soutien
Merci de nous soutenir pour le développement du site et la diffusion des vidéos sur internet.
 
Accueil arrow Prédications arrow Edification arrow Une étape décisive
Une étape décisive
 

Josué 5/1->12 : «  Lorsque tous les rois des Amoréens à l’occident du Jourdain et tous les rois des Cananéens près de la mer apprirent que l’Eternel avait mis à sec les eaux du Jourdain devant les enfants d’Israël jusqu’à ce que nous ayons passé, ils perdirent courage et furent consternés à l’aspect des enfants d’Israël.
2 En ce temps–là, l’Eternel dit à Josué : Fais–toi des couteaux de pierre, et circoncis encore une fois les enfants d’Israël.
3 Josué se fit des couteaux de pierre, et il circoncit les enfants d’Israël sur la colline d’Araloth.
4 Voici la raison pour laquelle Josué les circoncit. Tout le peuple sorti d’Egypte, les hommes, tous les hommes de guerre, étaient morts dans le désert, pendant la route, après leur sortie d’Egypte.
5 Tout ce peuple sorti d’Egypte était circoncis ; mais tout le peuple né dans le désert, pendant la route, après la sortie d’Egypte, n’avait point été circoncis.
6 Car les enfants d’Israël avaient marché quarante ans dans le désert jusqu’à la destruction de toute la nation des hommes de guerre qui étaient sortis d’Egypte et qui n’avaient point écouté la voix de l’Eternel ; l’Eternel leur jura de ne pas leur faire voir le pays qu’il avait juré à leurs pères de nous donner, pays où coulent le lait et le miel.
7 Ce sont leurs enfants qu’il établit à leur place ; et Josué les circoncit, car ils étaient incirconcis, parce qu’on ne les avait point circoncis pendant la route.
8 Lorsqu’on eut achevé de circoncire toute la nation, ils restèrent à leur place dans le camp jusqu’à leur guérison.
9 L’Eternel dit à Josué : Aujourd’hui, j’ai roulé de dessus vous l’opprobre de l’Egypte. Et ce lieu fut appelé du nom de Guilgal jusqu’à ce jour.
10 Les enfants d’Israël campèrent à Guilgal ; et ils célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du mois, sur le soir, dans les plaines de Jéricho.
11 Ils mangèrent du blé du pays le lendemain de la Pâque, des pains sans levain et du grain rôti ; ils en mangèrent ce même jour.
12 La manne cessa le lendemain de la Pâque, quand ils mangèrent du blé du pays ; les enfants d’Israël n’eurent plus de manne, et ils mangèrent des produits du pays de Canaan cette année–là. »

C’est la dernière étape par laquelle le peuple devra passer avant d’entrer dans le combat intensif et connaître les plus grandes victoires de l’histoire du peuple d’Israël.
Cette dernière étape c’est la circoncision.

Nous ne parlerons pas assez de ce que représente spirituellement la circoncision. Sur le plan physique c’est une opération dans la chair, qui fait souffrir et rend fébrile plusieurs jours ceux qui en sont l’objet.
Arrêtons-nous sur sa signification spirituelle.

Des coeurs soumis

Il faut accepter une souffrance physique pour obéir à Dieu. La circoncision est le fait de faire une alliance avec Dieu. C’est à l’époque d’Abraham qu’a été institué la circoncision.

Matthieu 16:24 : «  Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui–même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. »

Dans la vie chrétienne il y a la mort à soi même, qui reprise la crucifixion de la chair avec ses désirs.
Cette la circoncision était particulièrement humiliante pour les hommes adultes. Elle est synonyme de rabaissement, capitulation, brisement et obéissance absolue.

C’est un dépouillement de nous-même. Dieu est celui aussi qui nous émonde. Il sectionne en nous ce qui ne va pas. Laissons Dieu opérer en nous les changements qui s’imposent.

Colossiens 2:11 : «  En lui aussi vous avez été circoncis, d’une circoncision faite sans main, en dépouillant le corps des péchés de la chair, ce qui est la circoncision de Christ… »

A chaque étape dans nos vies, il y a des souffrances et des douleurs. Elles ont pour but de provoquer la croissance et laisser Dieu régner en nous.

Une autre nourriture

Dieu va faire cesser la manne et ils vont pouvoir consommer des produits du pays.
La manne a été le produit d’un grand miracle et le sujet d’une grande contestation également.
Nombres 21:4+5 : «  Le peuple s’impatienta en route, et parla contre Dieu et contre Moïse : Pourquoi nous avez–vous fait monter hors d’Egypte, pour que nous mourions dans le désert ? car il n’y a point de pain, et il n’y a point d’eau, et notre âme est dégoûtée de cette misérable nourriture. »

Cette manne qui a provoqué le murmure n’est autre que le résultat de leur limitation à recevoir la parole de Dieu.

Jean 6:31->35 : «  Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit : Il leur donna le pain du ciel à manger. 32 Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel ;
33 car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde.
34 Ils lui dirent : Seigneur, donne–nous toujours ce pain.
35 Jésus leur dit : Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »

Jean 6:49 : «  Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. »

1 Corinthiens 3:2 : «  Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter ; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. »
Hébreux 5:12 : «  Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les principes élémentaires des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide. »

Ils ont grandi, donc ils ont droit à une nourriture plus solide. En plus ils auront droit aux meilleures viandes du pays et de surcroît ils goûteront le lait et le miel.

Entrons dans ce processus de croissance dans lequel Dieu veut nous introduire. N’en restons pas aux balbutiements de la vie chrétienne. N’en restons pas à la manne. Nourrissons-nous de la nourriture solide. La question qui s’impose est voulons-nous grandir dans la foi, la maturité chrétienne. Si oui nous entrerons dans la conquête d’une vie de plénitudes et de richesses, sinon nous resterons dans le désert à tourner en rond jusqu’à ce qu’Il revienne.

Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Website:
Titre:
 
 
Security Image
Saisissez le code que vous voyez.

Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved.

 
< Précédent   Suivant >
©Eglise Source de Vie -Février 2008