Notre Eglise
Présentation
Notre vision
Les responsables
Historique
Les évangéliques
Les Assemblées de Dieu
Dossier de presse
Les événements
Nos Activités
Vecteur Vie (Jeunes)
Activités sociales
Soutien
Merci de nous soutenir pour le développement du site et la diffusion des vidéos sur internet.
 
Accueil arrow Prédications arrow Edification arrow Le village d'Aï
Le village d'Aï
 

Nous ne contentons pas d’une vie chrétienne théorique. Demandons à Dieu de nous faire vivre de vraies conquêtes, de vraies expériences personnelles qui marqueront l’histoire de notre vie et celle de notre Eglise. Ne nous contentons pas non plus de vivre notre vie chrétienne au travers des expériences des autres. Que notre vie soit marquée par des exploits personnels.
Nous devons nous réjouir de ce que nos frères et sœurs du passé ont vécu, mais ce qui est le plus important c’est ce que nous allons vivre et l’héritage spirituel que nous allons transmettre à nos enfants.

Josué 7/1 à 8/2 : « Les enfants d’Israël commirent une infidélité au sujet des choses dévouées par interdit. Acan, fils de Carmi, fils de Zabdi, fils de Zérach, de la tribu de Juda, prit des choses dévouées. Et la colère de l’Eternel s’enflamma contre les enfants d’Israël.
2 Josué envoya de Jéricho des hommes vers Aï, qui est près de Beth–Aven, à l’orient de Béthel. Il leur dit : Montez, et explorez le pays. Et ces hommes montèrent, et explorèrent Aï.
3 Ils revinrent auprès de Josué, et lui dirent, Il est inutile de faire marcher tout le peuple ; deux ou trois mille hommes suffiront pour battre Aï ; ne donne pas cette fatigue à tout le peuple, car ils sont en petit nombre.
4 Trois mille hommes environ se mirent en marche, mais ils prirent la fuite devant les gens d’Aï.
5 Les gens d’Aï leur tuèrent environ trente–six hommes ; ils les poursuivirent depuis la porte jusqu’à Schebarim, et les battirent à la descente. Le peuple fut consterné et perdit courage.
6 Josué déchira ses vêtements, et se prosterna jusqu’au soir le visage contre terre devant l’arche de l’Eternel, lui et les anciens d’Israël, et ils se couvrirent la tête de poussière.
7 Josué dit : Ah ! Seigneur Eternel, pourquoi as–tu fait passer le Jourdain à ce peuple, pour nous livrer entre les mains des Amoréens et nous faire périr ? Oh ! si nous avions su rester de l’autre côté du Jourdain !
8 De grâce, Seigneur, que dirai–je, après qu’Israël a tourné le dos devant ses ennemis ?
9 Les Cananéens et tous les habitants du pays l’apprendront ; ils nous envelopperont, et ils feront disparaître notre nom de la terre. Et que feras–tu pour ton grand nom ?
10 L’Eternel dit à Josué : Lève–toi ! Pourquoi restes–tu ainsi couché sur ton visage ?
11 Israël a péché ; ils ont transgressé mon alliance que je leur ai prescrite, ils ont pris des choses dévouées par interdit, ils les ont dérobées et ont menti, et ils les ont cachées parmi leurs bagages.
12 Aussi les enfants d’Israël ne peuvent–ils résister à leurs ennemis ; ils tourneront le dos devant leurs ennemis, car ils sont sous l’interdit ; je ne serai plus avec vous, si vous ne détruisez pas l’interdit du milieu de vous.
13 Lève–toi, sanctifie le peuple. Tu diras : Sanctifiez–vous pour demain ; car ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël, Il y a de l’interdit au milieu de toi, Israël ; tu ne pourras résister à tes ennemis, jusqu’à ce que vous ayez ôté l’interdit du milieu de vous.
14 Vous vous approcherez le matin selon vos tribus ; et la tribu que désignera l’Eternel s’approchera par famille, et la famille que désignera l’Eternel s’approchera par maisons, et la maison que désignera l’Eternel s’approchera par hommes.
15 Celui qui sera désigné comme ayant pris de ce qui était dévoué par interdit sera brûlé au feu, lui et tout ce qui lui appartient, pour avoir transgressé l’alliance de l’Eternel et commis une infamie en Israël.
16 Josué se leva de bon matin, et il fit approcher Israël selon ses tribus, et la tribu de Juda fut désignée.
17 Il fit approcher les familles de Juda, et la famille de Zérach fut désignée. Il fit approcher la famille de Zérach par maisons, et Zabdi fut désigné.
18 Il fit approcher la maison de Zabdi par hommes, et Acan, fils de Carmi, fils de Zabdi, fils de Zérach, de la tribu de Juda, fut désigné.
19 Josué dit à Acan : Mon fils, donne gloire à l’Eternel, le Dieu d’Israël, et rends–lui hommage. Dis–moi donc ce que tu as fait, ne me le cache point.
20 Acan répondit à Josué, et dit : Il est vrai que j’ai péché contre l’Eternel, le Dieu d’Israël, et voici ce que j’ai fait.
21 J’ai vu dans le butin un beau manteau de Schinear, deux cents sicles d’argent, et un lingot d’or du poids de cinquante sicles ; je les ai convoités, et je les ai pris ; ils sont cachés dans la terre au milieu de ma tente, et l’argent est dessous.
22 Josué envoya des gens, qui coururent à la tente ; et voici, les objets étaient cachés dans la tente d’Acan, et l’argent était dessous.
23 Ils les prirent du milieu de la tente, les apportèrent à Josué et à tous les enfants d’Israël, et les déposèrent devant l’Eternel.
24 Josué et tout Israël avec lui prirent Acan, fils de Zérach, l’argent, le manteau, le lingot d’or, les fils et les filles d’Acan, ses boeufs, ses ânes, ses brebis, sa tente, et tout ce qui lui appartenait ; et ils les firent monter dans la vallée d’Acor.
25 Josué dit : Pourquoi nous as–tu troublés ? L’Eternel te troublera aujourd’hui. Et tout Israël le lapida. On les brûla au feu, on les lapida,
26 et l’on éleva sur Acan un grand monceau de pierres, qui subsiste encore aujourd’hui. Et l’Eternel revint de l’ardeur de sa colère. C’est à cause de cet événement qu’on a donné jusqu’à ce jour à ce lieu le nom de vallée d’Acor.
1 L’Eternel dit à Josué : Ne crains point, et ne t’effraie point ! Prends avec toi tous les gens de guerre, lève–toi, monte contre Aï. Vois, je livre entre tes mains le roi d’Aï et son peuple, sa ville et son pays.
2 Tu traiteras Aï et son roi comme tu as traité Jéricho et son roi ; seulement vous garderez pour vous le butin et le bétail. Place une embuscade derrière la ville. »

Le village d’Aï, Ou le village d’Aïe, aïe, aïe ! (faute volontaire)
Ils avaient commencé la conquête par la ville de Jéricho où ils seront de grands vainqueurs. Ils se trouvent maintenant devant le village d’Aï où ils fuient comme des enfants peureux. POURQUOI ?

La vigilence après la victoire

Après chaque victoire l’ennemi nous guette pour savoir de quelle manière il pourra nous atteindre et nous vaincre. Après une belle et triomphante victoire on aurait tendance à se relâcher et à se reposer. Il faut éviter ce genre de réflexe. Soyons toujours vigilants et ne baissons pas la garde. Les coups que l’on ne voit pas venir sont souvent les plus douloureux.
L’adversaire, s’il ne peut pas vous stopper dans votre combat spirituel, il attendra le moment où vous vous relâcherez pour vous détruire. L’ennemi attaque souvent par derrière. C’est un lâche !

Proverbes 18:9 : «  Celui qui se relâche dans son travail Est frère de celui qui détruit. »

Accepter l'échec

C’est souvent par des expériences douloureuses que nous apprenons les plus grandes leçons de la vie chrétienne.
Il faut réaliser que tout au long de la vie chrétienne nous allons rencontrer de l’opposition, de l’incompréhension, que nous allons même faillir et faiblir.

Veillons à ce que nos échecs ne deviennent pas nos pires ennemis. Il y a des chrétiens courageux qui ont fini par se laisser vaincre par le fait qu’ils n’ont pas toléré et accepté leurs échecs. Apprenons et relevons !

Le peuple se décourage :
Verset 5 : « Le peuple fut consterné et perdit courage ».

Josué se laisse gagner par le doute :
Verset 7 : «  Josué dit : Ah ! Seigneur Eternel, pourquoi as–tu fait passer le Jourdain à ce peuple, pour nous livrer entre les mains des Amoréens et nous faire périr ? Oh ! si nous avions su rester de l’autre côté du Jourdain !
8 De grâce, Seigneur, que dirai–je, après qu’Israël a tourné le dos devant ses ennemis ? »

Analysons la situation

Nous devons nous livrer à une analyse profonde et humble de la situation et essayer d’y trouver nos erreurs, évaluer les obstacles, mesurer l’adversité.
Nous devons chercher nos erreurs et éventuellement reconnaître notre péché.

QUELQUES REMARQUES SUR LA SITUATION:
1. L’arche de Dieu passe sous silence,
2. Personne ne cherche la face de Dieu,
3. DIEU NE PARLE PAS À JOSUÉ,
4. On pense que la victoire est assurée pour toujours :

Si l’adversaire ne peut pas nous conduire à la défaite il nous attend après nos victoires. N’oublions pas qu’il est sensible à nos RELÂCHEMENTS.

N'oublions jamais que nous servons un dieu pur

Il ne faut jamais oublier que nous servons un Dieu pur. Dieu à horreur du péché, de la négligence et de la légèreté.

Ecclésiaste 7:20 : «  Non, il n’y a sur la terre point d’homme juste qui fasse le bien et qui ne pèche jamais. »

1 Rois 8:46 à 50 : «  Quand ils pécheront contre toi, car il n’y a point d’homme qui ne pÈche, quand tu seras irrité contre eux et que tu les livreras à l’ennemi, qui les emmènera captifs dans un pays ennemi, lointain ou rapproché,
47 s’ils rentrent en eux–mêmes dans le pays où ils seront captifs, s’ils reviennent à toi et t’adressent des supplications dans le pays de ceux qui les ont emmenés, et qu’ils disent, Nous avons péché, nous avons commis des iniquités, nous avons fait le mal !
48 s’ils reviennent à toi de tout leur coeur et de toute leur âme, dans le pays de leurs ennemis qui les ont emmenés captifs, s’ils t’adressent des prières, les regards tournés vers leur pays que tu as donné à leurs pères, vers la ville que tu as choisie et vers la maison que j’ai bâtie à ton nom,
49 exauce des cieux, du lieu de ta demeure, leurs prières et leurs supplications, et fais–leur droit ;
50 pardonne à ton peuple ses péchés et toutes ses transgressions contre toi… »

Il faut vraiment réaliser que nous ne sommes pas parfait, que les autres ne sont pas parfaits. Même en tant que chrétien nous allons pécher, désobéir. Il faut toutefois avancer progressivement vers la perfection que nous n’atteindrons jamais.
Malgré tout cela Dieu nous fait grâce.

Hébreux 10:26+27 : «  Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, 27 mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles. »

1 Jean 3:9 : «  Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le pÉchÉ, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. »

1 Jean 5:18 : «  Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché ; mais celui qui est né de Dieu se garde lui–même, et le malin ne le touche pas. »

1 Jean 3:8 : «  Celui qui pratique le péché est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable. »

Ce qui est grave, ce n’est pas seulement le péché d’ACAN, mais c’est qu’il se soit installé dans la pratique du péché. Tout était calculé, prémédité et secrètement gardé par lui et toute sa famille.

1 Jean 1/6 à 2/2 : «  Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.
7 Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui–même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
8 Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous–mêmes, et la vérité n’est point en nous.
9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.
10 Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous.
1 Mes petits enfants, je vous écris ces choses afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus–Christ le juste.
2 Il est lui–même la victime expiatoire pour nos péchés, et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. »

Le peuple a mis à jour le péché et l’a jugé comme semant la mort. Il fallait intervenir rapidement sinon la mort allait continuer à se propager.

Romains 6:23 : «  Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus–Christ notre Seigneur. »

Il faut traiter radicalement le péché, sinon vous vivrez dans la défaite au lieu de la victoire. A cause du péché, Adam et Eve ont été chassés du jardin d’Eden, du pays des délices. A cause du péché Josué et le peuple ont été chassés de la victoire.
Le résultat c’est que Dieu va communiquer son plan et donner la victoire et faire un grand cadeau au peuple en lui donnant un grand butin. C’est vraiment triste pour Acan et sa famille, il suffisait tout simplement d’attendre et de faire confiance À Dieu.

Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Website:
Titre:
 
 
Security Image
Saisissez le code que vous voyez.

Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved.

 
< Précédent   Suivant >
©Eglise Source de Vie -Février 2008